Vous êtes ici : Accueil >> Informations

Fête de l’Annonciation

Ce jour, nous fêtons l’Annonciation et donc aussi l’Incarnation du Verbe de Dieu.

ET LE VERBE S’EST FAIT CHAIR
ET IL A HABITE PARMI NOUS




JE TE SALUE PLEINE DE GRÄCE !

Que lisons-nous le 25 mars 1921, dans "Un Appel à l’Amour" ?

Les derniers jours du Carême vont associer Josefa plus intimement encore aux souffrances du Calvaire. Pour la première fois, elle suit son Maître, pas à pas, à travers sa Passion et la journée du Vendredi Saint, 25 mars, la remet sans cesse en sa douloureuse Présence.

Elle écrit : Après avoir fini mes balayages, je suis montée visiter la Sainte Vierge au Noviciat. J’étais à peine entrée quand Notre Seigneur est venu. Il avait ses Mains attachées, sa Tête couronnée d’épines, sa Figure souillée de sang et de coups. Il fixa seulement ses Yeux sur moi avec une grande tristesse. Puis, Il disparut.
Vers trois heures de l’après midi, je Le vis encore une fois. Il me montra la Plaie de son Côté et me dit :
« Regarde ce qu’a fait l’Amour ! »

Sa Blessure s’ouvrit et Il continua :
« C’est pour les hommes qu’Elle s’est ouverte... c’est pour toi ! ... Viens... approche... et entre ! »

La Mère des Douleurs vient confirmer les grâces de ce jour par une confidence. Vers cinq heures du soir, Josefa est à l’oratoire du Noviciat :

Là, sans rien dire, assise aux pieds de la Sainte Vierge, je repassais tout ce que j’avais vu et compris aujourd’hui. Soudain, Elle est venue : Sa tunique était de couleur violette très sombre, ainsi que son long voile. Dans ses mains, Elle tenait la couronne d’épines ensanglantée, Elle me la montra en me disant :

« Sur le Calvaire, Jésus m’a donné tous les hommes pour fils. Viens, car tu es ma fille ! Ne sais-tu pas déjà combien Je suis ta Mère ? »

Je lui demandai la permission de baiser la couronne et, me la donnant en même temps qu’Elle mettait sa main sur mon épaule, Elle dit :
« Oh ! Quel souvenir Il m’a laissé de Lui en me donnant les âmes ! ... »

PRIONS :

* Voici que l’ange Gabriel devant la Vierge est apparu.
De toi va naître un Enfant Dieu et tu l’appelleras Jésus.

* De mon Seigneur, j’ai tout reçu, je l’ai servi jusqu’à ce jour.
Qu’il fasse en moi sa volonté, je m’abandonne à son amour.

* Et Dieu se fit petit enfant, la Vierge lui donna son corps.
Il connut tout de notre vie, nos simples joies et notre mort. Amen.

 
Plan du site   Mentions légales   Haut de page