Vous êtes ici : Accueil >> Informations

Fête de la Sainte Trinité

Quel Mystère que celui de la Sainte Trinité ! Comment Jésus a-t-il donné à Sr Josefa de goûter le bonheur de l’approcher ?...

Le 26 mars 1921


Le Père
Le Père

Une faveur particulière laissera dans l’âme de Josefa une empreinte ineffaçable.

Voici comment Josefa la décrite :
Je descendis à la chapelle pour entendre la messe. Après la communion, je goûtai le bonheur du ciel !... Je vis en moi, sur un trône resplendissant, trois Personnes vêtues de blanc. Toutes les trois semblables et si belles ! Mon âme était dans un feu qui, sans brûler, consume de bonheur. Puis, tout disparut.

En face de ces Trois Personnes, Josefa est envahie d’une paix indicible.

Le 27 mai 1923, en la fête de la Sainte Trinité

Les Trois divines Personnes se manifestent à nouveau à elle, dans une lumineuse beauté.

J’étais à la chapelle à 7h du matin, quand j’aperçus une grande lumière et il me sembla qu’un voile se soulevait. Derrière le voile se trouvait un trône resplendissant sur lequel les Trois Personnes divines étaient assises. Elles tenaient sur les genoux une Croix couverte de fleurs et d’épines ; mais les épines étaient en plus grand nombre. Je reconnus Jésus, assis au centre. Je renouvelai mes vœux, récitai les Louanges divines et le Credo… La vision brillait toujours devant moi. Cette vue était délicieuse. Il me semblait qu’une grande fête se célébrait dans mon âme qui se croyait dans le Ciel…

Le Fils
Le Fils

Elle entend alors ces paroles :
"Trois, nous sommes Un en Sainteté, en Sagesse, en Puissance et en Amour. Le Père et l’Esprit ne sont qu’un avec le Fils et, par lui, se communiquent pleinement aux âmes, car le Fils, unissant dans sa divine personne les deux natures, s’est fait le lien entre Dieu et l’homme. L’homme, dont la nature humaine est divinisée par la grâce devient un avec Dieu et chaque fois qu’en état de grâce, il reçoit la Sainte Eucharistie, il s’identifie à lui et se perd en lui. Ainsi, Dieu réside dans l’âme où réside la grâce. Elle est la demeure de la Trinité Sainte où les Trois Personnes se reposent et dont elles font leurs délices."


L'Esprit
L’Esprit
Josefa écrit :
Alors deux rayons de feu se sont échappés, l’un de la Personne qui était à droite, l’autre de Celle de gauche, enveloppant Jésus d’une clarté éblouissante…et je n’ai plus vu que Jésus seul, soutenant la Croix. Il a dit le regard fixé au Ciel :

"Que les hommes adorent le Père. Qu’ils aiment le Fils. Qu’ils se laissent posséder par l’Esprit Saint et que la Trinité bienheureuse réside en eux."

Puis, abaissant les yeux sur Josefa, Jésus dit :
"Oui, tant que les Espèces eucharistiques demeurent dans l’âme, le Père y réside comme Dieu, le Fils comme homme, l’Esprit-Saint comme Epoux et les Trois, étant un seul Dieu, divinisent l’âme qui se laisse posséder. Ah ! Si tu pouvais contempler la beauté d’une âme en état de grâce !...Mais ce que tu ne peux pas voir des yeux du corps, Josefa, regarde-le avec ceux de la foi et, connaissant la valeur des âmes, consacre-toi à donner cette gloire à la Trinité Sainte en lui gagnant des âmes où elle puisse fixer sa demeure."

Et Jésus continue à l’instruire très simplement :
"Chaque âme peut servir d’instrument à cette Œuvre sublime. Il n’est pas nécessaire de grandes choses pour cela, les plus petites suffisent : un pas que l’on fait, une paille que l’on ramasse, un regard retenu, un service rendu, un sourire aimable... tout cela offert à l’Amour est, en réalité, de grand profit pour les âmes et leur attire un flot de grâces. Inutile de te rappeler le fruit de la prière, du sacrifice, de toute action offerte pour expier les péchés des âmes... leur obtenir de se purifier et de devenir, elles aussi, des sanctuaires où réside la Trinité Sainte."

"GLOIRE SOIT AU PERE !
GLOIRE A SON FILS !
GLOIRE A l’ESPRIT D’AMOUR !"


Sainte Trinité de Roublev
Sainte Trinité de Roublev

PRIÈRE DE LA BIENHEUREUSE ÉLISABETH DE LA TRINITÉ
O mon Dieu, Trinité que j’adore, aidez-moi à m’oublier entièrement
pour m’établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l’éternité !
Que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de Vous,
ô mon Immuable, mais que chaque minute m’emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère.
Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos ;
que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière,
tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre action créatrice.
.....................................
O mes Trois, mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds,
je me livre à Vous comme une proie ; ensevelisez-vous en moi,
pour que je m’ensevelisse en Vous, en attendant
d’aller contempler en votre lumière l’abîme de vos grandeurs. Ainsi soit-il.
 
Plan du site   Mentions légales   Haut de page