Vous êtes ici : Accueil >> Informations

Sous le signe de la Croix

La vie de tous les chrétiens se déroule dans le cadre des fêtes liturgiques.
Il est donc normal de chercher à rejoindre Sr Josefa à la date des fêtes que Jésus et Marie, très souvent, ne manquent pas de souligner.

"FETE DE LA SAINTE CROIX"

- La croix, lieu de dérision, devient un signe resplendissant de la Gloire de Dieu ! Dieu seul pouvait opérer un tel prodige ! Et nous sommes conviés à rendre grâces pour une telle merveille ! Mais qui peut comprendre le secret de cet abaissement désiré ?!

"Que notre seule fierté soit la Croix de notre Seigneur Jésus-Christ. en lui, nous avons le salut,la vie et la résurrection ; par lui nous sommes sauvés et délivrés."

Peut-être serons-nous désireux de prier les "7 PAROLES DE JESUS EN CROIX" (paroles enseignées par Jésus à sr Josefa).

Voici le lien : Les 7 Paroles de Jésus en Croix



"NOTRE-DAME DES 7 DOULEURS"

- Au lendemain de la "FETE DE LA SAINTE CROIX", l’Eglise montre sa vénération à Marie qui a tant souffert, non seulement au calvaire, mais en réalité depuis l’annonce qui lui a été faite au temple...

Sa douleur de mère est totale mais plus encore car s’y ajoute celle de Jésus...

A la date du 15 septembre 1922, au jour de la fête de ses Douleurs, Marie vient redire à Josefa combien le Cœur de Jésus est un Cœur blessé par le manque d’amour. Marie a porté au plus intime de son coeur la douleur du Cœur de Dieu … Elle l’a consolé… Elle veut nous entraîner à l’aimer comme elle.

Jésus n’a cessé de demander à Josefa-comme il l’a demandé à sa Mère-de participer à sa mission de rédempteur. Josefa accepte, elle souffre et offre… ces jours-ci pour un prêtre…

Voici ce passage :

Jésus vient lui dire :
«  Courage, quelques efforts encore et cette âme reviendra à Moi  ! »
Il ajoute :
«  Beaucoup d’âmes me reçoivent bien lorsque je les visite par la consolation. Beaucoup m’accueillent avec joie quand je les visite dans la communion. Mais il y en a peu qui m’ouvrent volontiers quand je frappe à leur porte avec ma croix.
Quand une âme est étendue sur ma croix, s’y abandonne, cette âme me glorifie… cette âme me console… elle est la plus proche de Moi !
C’est à cause de la souffrance de mes épouses que ce prêtre ne tombe pas en un plus grand péril…
. »

Cet amour du Cœur blessé de Jésus, Marie vient le redire à Josefa le vendredi 15 septembre 1922.

Et Josefa écrit :
« Marie est vêtue d’une tunique d’un violet très pâle, ses mains jointes sur sa poitrine et si belle !
« Je lui demandai de consoler elle-même Notre Seigneur car, bien que mon unique désir soit de l’aimer, je ne sais pas le faire et j’ai besoin de son Cœur à elle, pour aimer et réparer
 »

La Vierge répond tristement :
«  Ma fille, ce prêtre déchire le Cœur de mon Fils… Cependant, il sera sauvé mais non sans beaucoup de souffrances. Ce n’est pas en vain que Jésus en charge ses épouses… Heureuses les âmes sur qui Il fixe ses yeux pour leur confier cette mission !  »

Oui, Marie, la Mère de toutes les douleurs a droit à toute notre compassion et à notre reconnaissance.

Prions


Tu es là près de la Croix, Mère de miséricorde,

et le glaive est là qui ouvre en ton âme un abîme de douleur.

Sois bénie entre toutes les femmes pour l’offrande du fruit de ton cœur de douleur.

O Marie, ma Mère, je m’unis à ton angoisse face à ceux qui méconnaissent,

refusent et rejettent Celui qui se donne.

Mère de douleur, je te supplie pour que l’Amour soit aimé !


Notre Dame de la Salette
Notre Dame de la Salette

Quand Jésus mourait au Calvaire, rejeté par toute la terre

Debout la Vierge sa Mère, souffrait auprès de Lui.

Pour prier le Chapelet de NOTRE-DAME DES 7 DOULEURS, voici le lien :

http://seigneurjesus.free.fr/chapel...

 
Plan du site   Mentions légales   Haut de page