Vous êtes ici : Accueil >> Informations

Semaine Sainte

Jésus meurt par amour

Chaque jour de cette semaine est ’saint’... Jésus en Croix est tellement présent à notre esprit, à notre coeur durant cette semaine, unique, tant elle a été un bouleversement total pour l’humanité de tous les temps...! Notre génération reconnaîtra-t-elle, à genoux et dans le repentir, le Dieu qui nous aime à ce point ?

En ce jour, où Jésus se livre pour nous, recueillons et méditons ses Paroles à Sr Josefa, au cours de la semaine sainte de 1923 ?


Marie nous dit :

« La grandeur de la Passion de mon Fils, dont vous êtes la cause, vous couvre peut-être de confusion. Ne craignez pas !... »

Jésus nous dit :

« Cette croix n’est pas mon gibet, mais celui de la mort. Ces clous ne fixent pas la douleur en moi, mais ils enfoncent plus profondément en moi l’amour que j’ai pour vous. Ces blessures ne m’arrachent pas des cris, elles vous introduisent davantage au fond de mon cœur. L’écartèlement de mon corps vous donne une plus large place en mon sein, il n’accroît pas mon supplice. Je ne perds pas mon sang, je le déverse pour payer le vôtre. »

1. LE CHEMIN DE CROIX AVEC JESUS

Chemin de Croix de Jésus : dicté à Sr Josefa le Vendredi-Saint 1923.

Extrait de "Un Appel à l’Amour" :

Josefa a vu Jésus crucifié : elle le décrit avec douleur !

"Il était cloué sur la croix. La couronne entourait sa tête, de grandes épines s’y enfonçaient profondément. L’une, plus longue que les autres, entrait au-dessus du front et ressortait près de son œil gauche qui était tout enflé. Son visage, couvert de sang et de souillures, s’inclinait en avant, penché du côté gauche. Ses yeux, quoique très enflés et injectés de sang, étaient encore ouverts et regardaient la terre. Sur tout son corps blessé se voyait la trace des coups qui avaient même arraché, en certaines parties, des lambeaux de chair et de peau. Le sang coulait de sa tête et de ses autres blessures. Ses lèvres étaient violettes et sa bouche légèrement tordue, mais la dernière fois que je L’ai vu, c’est à dire vers deux heures et demie, elle avait repris son aspect normal.
Cette vue inspire une telle compassion qu’il est impossible de contempler ainsi Jésus sans avoir l’âme transpercée de douleur ! ... Pour moi, ce qui m’a causé le plus de peine, c’est qu’Il n’avait pas même la liberté d’approcher une main de sa figure ! Le voir ainsi cloué, mains et pieds, me donnera la force d’abandonner toutes choses et de me soumettre à sa volonté, même en ce qui me coûte le plus. Ce que j’ai remarqué aussi lorsque je L’ai vu ainsi crucifié, c’est qu’on Lui avait arraché la barbe qui donne habituellement une grande majesté à son visage. Ses cheveux qui sont si beaux et ajoutent aussi tant de grâce à sa physionomie, étaient entremêlés, collés par le sang et ils tombaient sur sa figure...."

2. LES PAROLES DE JESUS EN CROIX

*Les 7 Paroles de Jésus en Croix :

 
Plan du site   Mentions légales   Haut de page