Vous êtes ici : Accueil >> Informations

Retour du colloque

« JOSEFA ET PHILIPPINE »

Avigliana - 21 au 25 JUIN


Ce croquis 'icône' significative de notre rencontre
Ce croquis ’icône’ significative de notre rencontre

Comme chaque année, nous venons de vivre un très beau ‘colloque’. N’était-ce pas l’année idéale pour joindre ces deux grandes figures et être ainsi au diapason de toute notre Congrégation qui fête cette année le centenaire de l’arrivée de Philippine en Amérique. Et pour être en lien avec les « anneaux » d’Italie – « la chaîne d’âmes » en France- nous nous sommes réunis à Avigliana, chez les pères de Don Bosco.
Nos sœurs étant proches, nous avons pu visiter cette chambre où avait logé Sr Josefa qui accompagnait Mère de Lescure en partance pour Rome.
Ce ‘colloque’, qui a lieu depuis 8 ans, a réuni cette année 24 personnes….un public qui se renouvelle, d’année en année, par la présence de jeunes touchés par le Message.

Chacun de nous avait préparé une courte intervention sur un aspect différent de la vie de nos deux saintes.
Dans le cadre d’un site, il n’est pas possible de tout retranscrire évidemment ! Toutefois voici un court aperçu.

Comme religieuses du Sacré-Coeur, nous avons été particulièrement interpelées par les exposés touchant nos Constitutions (règle). Qui mieux que nos deux soeurs les ont le plus intensément vécues ?! Les voici en pièces jointes. Ils expriment particulièrement bien ce que Josefa et Philippine peuvent nous dire aujourd’hui.



De ces trois premiers exposés, ci-joints les audios :



Les appels du Chapitre 2016.

Sr Achi et Sr Elettra

  • Atteindre de nouvelles frontières
  • Vivre fidèlement du style de Jésus à Nazareth
  • Faire silence-approfondir notre vie intérieure



Lien avec les constitutions de 1815 :

Chantal

Philippine les connait ainsi que Josefa.
Chacune, à sa manière, les a vécues, avec une perfection peu commune :

  • l’humilité,
  • la charité : Plus Jésus se révèle, plus Josefa souhaite vivre ce qui lui est demandé comme épanouissement de son don.
  • l’obéissance : Philippine dira : « Je suis prête à obéir quoi qu’il m’en coûte »
  • l’union des cœurs et l’union des volontés.
  • l’amour de la règle et de la vie commune.
  • le zèle missionnaire.



Comment comprendre la souffrance ?

Sr Sophie

Ste Madeleine-Sophie, Philippine et Josefa nous éclairent.
Toutes trois ont connu la souffrance. Nous tous sommes concernés. Elle nous fait peur…
Jésus nous a sauvés par la souffrance. Son Cœur est blessé à cause du Message qu’Il porte.
Ste M.Sophie vient encourager Josefa à ne pas se lasser de souffrir. « La croix est un don de Jésus qui nous unit à son Cœur ».
« La croix est ce qu’il y a de plus précieux sur la terre … comme le fer se façonne par le feu, la souffrance nous façonne »
La souffrance a un double aspect : elle sauve les âmes et purifie l’âme.
Philippine dira : « Je désire vivre comme une victime …. »
La souffrance humaine ne trouve nulle part un sens que dans le Christ qui porte la Croix par amour.
Lui, Jésus, « familier de la souffrance » n’a jamais cessé d’aimer.



Un flash d’autres interventions :

  • Flavie
    Nous raconte sa conversion. Touchée à Paray par «  Voici ce Cœur qui vous a tant aimés et qui n’est pas aimé… »
  • François  :
    Nous exprime son admiration devant de tels exemples !
  • Ana-Maria :
    Décrit ces trois points chez les deux : L’attente et ses difficultés - Leur zèle pour les âmes - Leur désir d‘annoncer l’amour et la miséricorde du Cœur de Jésus.
  • Jean-Claude :
    De l’invitation à la prière qui conduit à l’adoration.
  • Marie-Jeanne :
    La sainteté dans la vie ordinaire : toujours humilité et abnégation ! …
  • Christian :
    Un accent original : il s’est attaché à nous décrire cette « équipe céleste » qui entoure Sr Josefa : Marie - Ste Madeleine-Sophie - St Jean - St Stanislas- et qui seconde celle de la terre : Mère de Lescure - Mère de Girval - le Père spirituel
  • Elisabeth :
    « Quand le cœur de Jésus se dévoile » : Ste Gertrude – Ste Marguerite-Marie – St Claude de la Colombière - Ste Philippine - Josefa.
  • Anne-Francesca
    Témoignage du groupe de Turin : « Les anneaux »
  • Christiane :
    Décrit la relation entre Sophie et Pilippine. – entre Ste M.Sophie et Josefa
  • Marie-France :
    Décrit plus spécialement les interventions du ciel.
  • Chantal :
    L’humilité chez Philippine.
  • Monique :
    L’humilité chez Josefa, chemin de sainteté pour tous.



Quelques témoignages en finale de ce ‘colloque’ :


Témoignges
Témoignges
"Avec les interventions des uns et des autres, la prière à Mater Admirabilis semble être pour moi, le point culminant de mes journées :
" Mère, donnez-nous aussi la faim et la soif de l’essentiel : l’essentiel qui est la volonté de Dieu et l’œuvre de son amour"
Quelqu’un a dit « Pour former une chaîne, il faut avoir des anneaux ».
Je compte sur l’intercession de Mater admirabilis pour devenir moi-même un des anneaux de cette chaîne."
Paul

Complément à l’exposé : « L’humilité, chemin de sainteté »

O humilité de Jésus-Christ !

Tu donnes une joie indescriptible à l’âme. J’ai soif de toi, parce qu’en toi, l’âme oublie la terre et tend, toujours plus ardemment, vers Le ciel. Si le monde comprenait la puissance des paroles du Christ « Apprenez de moi la douceur et l’humilité ! », il mettrait de côté toute autre science, pour acquérir cette connaissance céleste.

Les hommes ne connaissent pas la force de l’humilité ; et ils désirent les choses de la terre. Mais l’homme ne peut arriver à la puissance de ces paroles du Seigneur sans l’Esprit-Saint. Qui les a pénétrées, ne les abandonne plus, même si tous les trésors du monde lui étaient offerts. Dieu a donné à l’homme la liberté, et il l’attire par l’humilité à son amour… Le Seigneur nous a donné l’Esprit Saint et nous avons connu le Seigneur, et oublié la terre, dans la joie de l’amour du Christ. Celui qui a savouré cet amour de Dieu infiniment doux, ne peut plus songer aux choses de la terre ; il se sent attiré sans cesse par cet amour.

Mais nous le perdons par notre orgueil et par notre vanité, par nos inimitiés et nos jugements envers nos frères ; nous l ‘abandonnons par nos pensées cupides et par notre propension vers la terre. Alors la grâce nous abandonne et l’âme troublée, déprimée, désire Dieu et l’appelle, comme Adam chassé du paradis : Mon âme languit et je te cherche avec des larmes ! Vois mon affliction, illumine mes ténèbres afin que mon âme soit dans la joie ! Seigneur, donne-moi ton humilité, afin que ton amour soit en moi, et que ta crainte vive en moi !...

O humilité de Jésus-Christ !

Staretz Silouane

 
 
 
Plan du site   Mentions légales   Haut de page