Vous êtes ici : Accueil >> Informations

L'Adoration eucharistique

DANS LA MEME RUBRIQUE

Alleluia ! Il est ressuscité !

Neuvaine préparatoire à la fête de la Divine Miséricorde

Vendredi-Saint : Jésus meurt par amour

Jeudi-Saint : jusqu'au bout du don...

Découvrir la miséricorde du Cœur de Jésus

Le 3ème Congrès mondial de la Miséricorde

Que le Seigneur vous bénisse...

Le catalogue

Dans l'allégresse...1923-2013

Courrier :"Spécial 90 ans"

Jésus adoré dans son Eucharistie

partage sa compassion pour les hommes :

là est la source la plus puissante du dynamisme pour évangéliser.

Un congrès international sur l’Adoration eucharistique

C’est avec une grande joie que nous recevons l’annonce d’un congrès international sur l’Adoration eucharistique. Il se déroulera à Rome, du 20 au 24 juin, à l’initiative de Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, avec la participation, entre autres, de six cardinaux.

JPG - 17.5 ko
"Le buisson ardent"

Pourquoi l’adoration est-elle importante ? Qui est appelé à l’adoration ?

Monseigneur Rey répond :

« L’adoration eucharistique se situe dans le prolongement de la célébration eucharistique. Le croyant accueille l’offrande du Christ qui se donne au Père pour le salut de tous. Adorer le Saint-Sacrement, c’est entrer dans la contemplation de Jésus Hostie. C’est accepter aussi, comme le rappellera l’apôtre Paul, d’offrir notre propre vie en sacrifice pour participer au salut du Christ. Adorer constitue un geste de reconnaissance en contemplant jusqu’où le Christ nous a aimés, jusqu’à se faire nourriture, et c’est aussi un geste personnel d’offrande pour entrer, à notre tour, en Lui et par Lui, dans cette œuvre de salut. Chaque chrétien est appelé, en raison de sa consécration baptismale, à devenir un adorateur en esprit et en vérité. … »

A qui s’adresse ce congrès ?

« Ce congrès s’adresse à tous ceux qui déjà dans l’Église sont sensibles à la place de l’adoration eucharistique, mais plus largement, à tous les pasteurs, aux consacrés et aux laïcs qui veulent approfondir le sens de l’Eucharistie dans sa dimension liturgique, sacrificielle, sociale, et dans le lien entre adoration et célébration. »

En complément : Extrait de L’Esprit et le Coeur- Edouard Marot

L’effusion de l’Esprit et l’union au Cœur de Jésus

Comme on le sait, le Renouveau charismatique repose sur l’expérience de l’effusion de l’Esprit Saint. Or le Cœur de Jésus est le temple de l’Esprit Saint. Lorsqu’il est transpercé sur la Croix, « ils sont trois à rendre témoignage l’eau, le sang et l’Esprit ». Cette effusion de l’Esprit Saint fait entrer dans une union progressive avec le Cœur de Jésus. Entrer dans le Cœur de Jésus, c’est accepter d’être conformé au Christ pour pouvoir dire avec St Paul : «  Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi !  » (Ga 2, 20) Et nous savons qu’avec ceux qu’il aime, Dieu collabore en tout pour leur bien… Ste Marguerite-Marie dit elle-même très bien que Jésus veut nous unir à son Cœur pour que nous lui ressemblions.
Or, avoir une dévotion pour le Cœur de Jésus implique toujours de revêtir les sentiments qui sont dans ce Cœur. Quels sont ces sentiments ? Un amour brûlant pour son Père et un Amour de Miséricorde pour tous les hommes…. L’Amour de Miséricorde infinie de Jésus pour les hommes s’exprime par la compassion et l’évangélisation : il s’est fait homme pour nous sauver par amour. Découvrir le Cœur de Jésus, c’est découvrir de quel amour nous sommes aimés et c’est être brûlés d’amour pour attirer autant que possible tous les hommes à Lui.

«  Avoir compassion du pécheur, de celui qui souffre, c’est entrer dans le Cœur de Jésus et aimer l’autre de l’amour même de Jésus. L’amour pour le prochain, reçu dans l’adoration, est le moteur de l’évangélisation... Nous sommes brûlés pour le salut des âmes :
Il faut demander d’être doux et humble de cœur, et ensuite, s’approcher du Cœur transpercé de Jésus brûlant d’amour pour nous, se faire blesser d’amour à notre tour par Lui, et de là se laisser embraser, brûler, emporter.. Vous savez, c’est magnifique et c’est tout simple !
 »

Pierre Goursat, fondateur de l’Emmanuel.

Dans l’adoration, la douceur du Cœur de Jésus se révèle à nous…

"J’ai soif d’être aimé au Saint-Sacrement"
Jésus à sainte Marguerite Marie

« Par l’adoration, le chrétien contribue mystérieusement à la transformation radicale du monde et à la germination de l’Evangile.
L’adoration eucharistique, à travers ses deux dimensions, transforme le monde : ce cœur à cœur avec Jésus nous transforme intérieurement, faisant de nous des missionnaires de l’Évangile. Mais plus profondément, le chrétien s’unit à la grande adoration de Jésus qui nous élève au Père en transformant radicalement notre monde…"

Jean-Paul II (1994, pour les 750 ans de la fête Dieu).

Voyez le site approprié : http://www.adoperp.com/perso/congre...

JPG - 46.6 ko
 
Plan du site   Mentions légales   Haut de page