Vous êtes ici : Accueil >> Informations

Fête de "Mater Admirabilis"

Quelle est cette fête honorée spécialement dans la Congrégation des Soeurs du Sacré-Coeur ?
L’originale de cette fresque se trouve à la Trinité des Monts à Rome. Ce monastère, fondé au 15ème siècle, devenait la propriété des religieuses du Sacré-Coeur en 1838. Sous la direction de Ste Madeleine-Sophie Barat, il fut transformé en un foyer d’éducation pour la jeunesse et un centre d’où devait rayonner la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus.
Nous devons la peinture de cette fresque à une jeune fille française, jeune novice : Pauline Perdreau. C’est une belle histoire de fidélité à la grâce... Le 1er juillet 1844, l’oeuvre est terminée...décevante, au premier regard ! Cependant, après le temps de la patience, qui devait ’faire son oeuvre’, on découvrit une Vierge si belle devant laquelle le pape Pie IX, en visite, s’exclama : "Elle est vraiment Mère admirable’" ! Les miracles commencèrent la même année...
La grâce particulière de MATER ADMIRABILIS semble être la grâce de la vie intérieure, Marie, Vierge de l’Invisible et de l’Essentiel.
D’innombrables pèlerins ont honoré ce lieu béni de leur visite. Comment ne pas nommer St Jean Bosco, Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus, St Pie X ....



Cette photo est prise dans la petite chapelle qui lui est dédiée aux Feuillants à Poitiers. Nous pouvons nous y recueillir en ce jour, en union avec Sr Josefa qui s’y rendait bien souvent, sinon chaque jour... Que de grâces n’a-t-elle pas obtenues dans ce lieu de silence où Marie lui était si secourable...



Extrait de "UN APPEL A L’AMOUR" à la date du 20 octobre 1923
Bientôt Josefa quittera cette terre. Ste M.Sophie et Marie se font très présentes..

Le séjour à Rome touche à sa fin. Notre-Seigneur y a réalisé son Plan. Quelques jours de grâces se succèdent encore : le vendredi 19 octobre, la sainte Fondatrice rappelle une fois de plus à sa fille le rôle de la croix dans l’OEUVRE qui va s’achever :
« - Ne crains rien - c’est Lui, ce Cœur Sacré, qui a toujours gouverné et dirigé cette petite Société. Mais parfois, il est plus difficile de reconnaître son Action. La foi manque au monde et Jésus veut que ses Épouses réparent ce manque de foi par leurs actes de confiance. Ne crains rien et ne t’inquiète pas si tu n’as pas la lumière, Jésus la donnera peu à peu. Il fera que tout s’accomplisse selon ses Desseins.
Pour toi, il te suffit d’obéir et de t’abandonner. Oui, sans doute, il y a des moments d’obscurité ; c’est sa Croix qui se dresse devant nous et nous empêche de Le voir. Mais Lui-même nous dit alors : « Ne craignez pas, c’est Moi ! » Oui, c’est Lui, et c’est Lui qui guidera et achèvera son OEUVRE jusqu’à la fin. Ne crains rien, sois fidèle et reste dans la paix. »

La fête de Mater Admirabilis, si chère à la Société du Sacré-Cœur - samedi 20 octobre - ne passe pas sans que cette Mère Admirable n’ait, Elle aussi, raffermi l’âme de son enfant.
« - Je suis ta Mère, la Mère de Jésus et la Mère de Miséricorde  », en insistant pour bien prouver son identité. Et comme Josefa Lui confie encore les craintes qu’elle ne parvient pas toujours à dominer :
« - Ne retourne pas en arrière, ma fille : Laisse Jésus se glorifier dans ta petitesse et dans ta misère. C’est ainsi que resplendiront mieux sa Puissance et sa Bonté.... Vois comme sa Main paternelle t’a conduite et gardée ici. Ne crains rien, Il t’aidera jusqu’à la fin. Reste bien simple, car tu n’auras d’autre gloire au ciel que celle de ta simplicité. Les tout petits enfants n’ont aucun mérite acquis. Ainsi en est-il de toi. Tu es la Bien-Aimée de son Cœur, sans avoir rien fait pour cela. Mais c’est Lui qui fait tout en toi, qui
te pardonne, qui t’aime.
 »

PRIERE A MATER ADMIRABILIS

O divine Mère de Jésus,
nous venons à vous comme à la Source vive qui désaltère,
comme à la flamme qui réchauffe, comme à l’Aurore qui dissipe les ténèbres,
comme à la mère toujours attentive au désarroi de ses enfants.
O Mère Admirable, la route de notre vie est dure à certaines heures...
Il est des jours où tout nous est fardeau.
Mais vous, vous rendez tout facile !
Et pourtant, vous n’ôtez pas le sacrifice de nos chemins, pas plus que Dieu ne l’a ôté du vôtre.
Mais vous facilitez l’effort en faisant grandir l’amour....
L’amour vous a fait dire :
"Qu’il me soit fait selon sa Parole"
O Marie, que votre exemple soit ma force..
Rendez mon coeur très fort et si vous voyez que mon amour trop tôt s’épuise,
je vous en prie, donnez à votre enfant un peu du vôtre
et redites-lui la leçon du véritable amour.
AMEN
 
Plan du site   Mentions légales   Haut de page