Vous êtes ici : Accueil >> Informations

23 juin : Fête du Coeur de Jésus

Au cours d’une adoration, le 8 juillet 1920, Jésus apparait à Josefa et lui dit :

"Regarde ce coeur, Josefa, il est tout amour et toute tendresse"

"Le propre de mon Coeur est de pardonner, de purifier et d’aimer"

Tout le Message à Josefa est l’expression d’amour du Coeur de Jésus, un amour infini pour tous les hommes et pour chacun en particulier. La fête de ce vendredi est la fête des fêtes, pourrait-on dire ! Notre salut s’est réalisé dans et par ce Coeur adorable. Aussi est-il juste de le remercier, de le louer, de l’honorer, en un mot de l’aimer ... L’éternité, heureusement, nous donnera cette capacité de l’aimer en retour à l’infini !... En attendant, nous l’aimons, avec nos limites mais c’est ainsi qu’il nous aime....

Nous relirons avec beaucoup d’intérêt ces lignes de Josefa nous exprimant sa première ’vision’ de Jésus. Durant le mois de juin 1920, Jésus la conduite plus avant dans son Cœur. Les grâces dont Il l’a comblée ne sont qu’un prélude.




Josefa écrit au soir du mardi 29 juin :

« J’étais ainsi en conversation avec mon Dieu, quand Il me fit entrer dans sa divine Blessure. J’ai vu s’ouvrir le petit passage par où je n’avais pu entrer l’autre jour et Il m’a fait comprendre le bonheur qui m’attend si je suis fidèle à toutes les grâces qu’Il m’a préparées.
« Je ne puis bien dire ce que j’ai vu ; c’était une flamme très grande où mon cœur se consumait. Je ne pouvais voir la fin de cet abîme, car c’est un espace immense et plein de lumière. J’étais tellement plongée dans ce que je voyais, que je ne pouvais parler ni rien demander.... L’oraison et une partie de la messe ont ainsi passé... Mais un peu avant l’élévation de la sainte Hostie, mes yeux... ces pauvres yeux ! ... ont vu mon Bien-Aimé Jésus, l’unique désir de mon âme, mon Seigneur et mon Dieu ! ... son Cœur au milieu d’une flamme très grande... Je ne puis dire ce qui s’est passé, car c’est impossible !... Mais je voudrais que le monde entier connaisse le secret du bonheur. Il n’y a autre chose à faire qu’à aimer et s’abandonner, Jésus se charge du reste.
« J’étais ainsi anéantie en présence de tant de beauté, de tant de lumière, quand Il m’a dit ces paroles d’une voix très douce en même temps que très grave :

«  De même que Je M’immole en Victime d’Amour,
de même Je veux que tu sois victime :
l’amour ne refuse rien.  »

Recevons ces Paroles de Jésus à Sr Josefa

Regarde comme mon Cœur se consume d’amour pour les hommes.
Je veux que tu t’embrases, toi aussi, du désir de leur salut.
Donnez-moi l’amour et donnez-moi des âmes !
J’ai soif des âmes !…
Je veux que ta soif grandisse, que tu me sauves beaucoup d’âmes
et que ce désir te consume.
Je veux que tu m’aimes, car j’ai faim d’amour. Mais aussi que tu brûles du désir de me voir aimé, et que ton cœur n’ait plus d’autre aliment que ce désir.




Méditation de St Jean Eudes

"Tout le monde sait que la foi chrétienne nous apprend qu’il y a trois personnes dans le mystère adorable de la sainte Trinité : trois personnes qui n’ont qu’une même divinité, une même puissance, une même sagesse, une même bonté, un seul esprit, une même volonté et un même coeur. De là vient que notre Sauveur, en tant que Dieu, n’a qu’un même coeur avec le Père et le Saint Esprit ; et en tant qu’homme, son coeur humainement divin et divinement humain n’est qu’un aussi avec le coeur du Père et du Saint Esprit, par unité d’esprit, d’amour et de volonté.
C’est pourquoi adorer le coeur de Jésus, c’est adorer le coeur du Père, du fils et du Saint-Esprit ; et c’est adorer un coeur qui est une fournaise d’amour très ardente au regard de tous. C’est dans une fournaise qu’il faut nous plonger et abîmer maintenant, afin d’y brûler éternellement. Bienheureux ceux qui seront jetés dans le feu éternel du divin amour qui embrase le coeur adorable du Père, du Fils et du Saint Esprit au regard de tous !"

De St Jean-Paul II

"Fêter le Coeur de Jésus, source de vie et de sainteté"

Très chers frères et sœurs, nous contemplons le Sacré-Cœur de Jésus, qui est source de vie, car à travers lui s’est accomplie la victoire sur la mort. Il est également source de sainteté, car en lui est vaincu le péché, qui est l’ennemi de la sainteté, l’ennemi du développement spirituel de l’homme. Du Cœur du Seigneur Jésus, commence la sainteté de chacun de nous. Apprenons de ce Cœur l’amour pour Dieu et la compréhension du mystère du péché.
Accomplissons des actes de réparation au Divin Cœur pour les péchés commis par nous et par nos proches. Réparons le refus de la bonté et de l’amour de Dieu.
Approchons-nous chaque jour de cette source d’où jaillissent les sources d’eau vive. Avec la Samaritaine, demandons : "Donne-nous cette eau", car elle donne la vie éternelle.
Cœur de Jésus, foyer ardent de charité
Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, aie pitié de nous. Amen. »

Enseignement du Père Marie-Jacques de la Communauté St Jean, au cours de la récollection du 27 février 2016



 
Plan du site   Mentions légales   Haut de page